Éoliennes à Malines : Eoly signe la déclaration d'engagement

La ville de Malines est depuis plusieurs années déjà partisane de l’implantation d’éoliennes sur son territoire. À la suite d'un trajet effectué sous la direction de la gouverneure Cathy Berx, trois partenaires privés (Eoly, Eneco et Ecopower) ont signé une déclaration d’engagement pour concrétiser ce projet.

Un processus de longue haleine

La ville de Malines est depuis plusieurs années déjà partisane de l’implantation d’éoliennes sur son territoire. Une ambition inscrite dans le « Convenant of Mayors ». La ville a donné son consentement pour mettre en œuvre l’ambitieux projet de diminuer la consommation d’énergie et les émissions de CO2, mais aussi de produire de l’électricité verte. Bien que la production d’électricité par les panneaux solaires ait augmenté de 150 % à Malines entre 2011 et 2015, atteignant un total de 13 000 MWh par an, l’impact sur la demande énergétique globale reste limité. L’électricité totale produite par l’ensemble des panneaux solaires à Malines correspond à la capacité de production de 2 à 3 éoliennes moyennes. L’implantation de quelques éoliennes aurait donc un effet considérable. La difficulté réside toutefois dans la recherche de lieux adéquats pour les y installer, même à Malines. La proximité des aéroports de Deurne et de Zaventem, ainsi que du pipeline de l’OTAN et des réserves naturelles abritant des oiseaux, constitue un défi supplémentaire.

« Je me réjouis que nous ayons développé ensemble un plan d’approche réaliste, dont la procédure a été discutée avec les autorités compétentes et qui sera implémenté efficacement et qualitativement sur le plan territorial. Il faut à présent surveiller le traitement administratif et le suivre jusqu’à l'élaboration réelle », déclare le bourgmestre Bart Somers.

« La ville, les entreprises ainsi que les Malinois continuent d’investir dans les panneaux solaires. Une production annuelle de 13 000 MWh est déjà bien, mais nous pouvons faire mieux. Ce chiffre pourrait augmenter de 4 000 à 5 000 MWh par éolienne en activité, ce qui correspond à la consommation électrique de plus de 1 200 ménages. Chaque éolienne que nous pouvons installer sur notre territoire aurait une grande influence sur la part d’électricité verte produite sur le territoire de Malines. De plus, il est important que tous les Malinois puissent participer à la construction d’éoliennes de sorte que ce projet soit réalisé pour eux et par eux », nous dit Marina De Bie, échevine de l’énergie et du climat.

Une collaboration

En 2015, la ville s’est fixé comme mission de partir à la recherche d’un ou de plusieurs partenaires pour implanter des éoliennes sur le territoire de Malines, auxquelles les Malinois pourraient participer le plus possible. Cette procédure n’a finalement pas pu aboutir, mais le processus a montré l’intérêt qu’ont certaines entreprises pour s’atteler à la tâche.

À la demande de la ville, ce trajet a été relancé en 2016 lorsque la gouverneure de province Cathy Berx a pris en main la concertation avec les partenaires intéressés, à savoir Eoly, Eneco Wind Belgium et Ecopower. Le but reste un développement de l’énergie éolienne le plus optimal possible sur le territoire de Malines. Pour ce faire, il était nécessaire que les candidats au développement se concertent entre eux pour établir des accords préalables. Aujourd’hui, environ deux ans plus tard, cet engagement officiel est effectif.

La gouverneure Cathy Berx : « En Flandre, la construction d’éoliennes suscite souvent méfiance et résistance. Une large concertation informelle préalable, entamée dès le début, est essentielle pour le bon déroulement de ce genre de projet complexe. Et il est aujourd’hui prouvé que l’investissement dans un trajet préalable de qualité est rentable. Il est important qu’un conseil communal convaincu, et donc convaincant, soit à la barre des projets éoliens. Ce qui demande une vision et un courage politiques, car cela implique généralement la gestion d’un exercice d’équilibre difficile. Je suis heureuse que nous puissions aujourd’hui franchir cette étape avec les partenaires et la ville de Malines. Malines, et par extension toutes nos villes et communes, peuvent faire appel à moi et à mes collaborateurs pour réaliser leurs ambitions en matière d’énergie renouvelable. Ce sera même avec plaisir ! »

Plans d’avenir

En fonction de la réalisation d’éoliennes, les différentes parties ont convenu de se mettre d’accord entre elles sur les zones de recherche. Une fois la réalisation entamée, les trois parties se partageront la propriété des éoliennes. Les différentes réalisations formeront ainsi un parc éolien commun.

« Ecopower, Eoly et Eneco évalueront l’initiative de la ville de Malines et de la gouverneure de province Cathy Berx de mettre en œuvre l’énergie éolienne sur le territoire de Malines et de veiller à conserver une approche cohérente. Eneco, Eoly et Ecopower sont trois acteurs expérimentés dans le secteur de l’énergie renouvelable qui ont à leur actif des expériences réussies en matière de projets éoliens communs. L’implication, le soutien et l’engagement concret des autorités locales restent indispensables dans la transition énergétique. C'est d'autant plus vrai lorsqu’il s’agit de projets considérables et complexes comme l’installation d’éoliennes, pour lesquels il relève du défi de mettre toutes les parties concernées sur la même longueur d’onde. L’énergie éolienne est, et reste, le moteur d’un système énergétique durable. Eoly, Ecopower et Eneco s’engagent donc à mettre à profit, rapidement et de manière optimale, le potentiel éolien à Malines. », selon Karel Derveaux, représentant des trois partenaires privés.

Participation citoyenne

Dès le début du trajet, la ville a émis le souhait de laisser la possibilité aux Malinois de participer au projet éolien prévu sur son territoire. Ce souhait sera respecté par les trois partenaires, selon le fonctionnement actuel. L'installation d’éoliennes reste donc un projet réalisé pour et par les Malinois.